Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

T'aurais pas dû me provoquer avec ce petit garçon de café. - SAMUEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
✓ ICI DEPUIS LE : 01/12/2017
✓ CÉLÉBRITÉ : MICKY AYOUB
✓ MESSAGES : 41


MessageSujet: T'aurais pas dû me provoquer avec ce petit garçon de café. - SAMUEL Dim 21 Oct - 23:23




T'aurais pas dû me provoquer avec ce petit garçon de café.

DO THIS

IDENTITÉ☾ Samuel Hom

DATE & LIEU DE NAISSANCE ☾ 14 Octobre 93

ÂGE  ☾ 23 ans

ORIGINES ☾ Franco-anglaise

NATIONALITÉ ☾ Française

STATUT  ☾ Célibataire

ORIENTATION SEXUELLE  ☾ bi

GROUPE ☾ on my feet

MÉTIER ☾ Barman, lampadaire

CÉLÉBRITÉ ☾ Micky Ayoub 


------------------------------------------------
CARACTERE ☾
Cœur de velours, dans un sens c'est doux, d'un autre désagréable. Parents totalement différents, deux éducations, forgé par un petit séjour en prison. Dur, mais très avenant, il sait se faire apprécier. Samuel c'est deux pour le prix d'un. Vous avez pas trop intérêt à lui chercher des poux déjà il n'a pas de cheveux, mais il trouvera les vôtres.

TON RAPPORT AVEC LE MONDE DU CHEVAL ☾
Y'a pas grand chose à dire. Samuel n'a jamais touché un cheval. Il est juste là pour sortir de prison, c'était la seule porte de sortie. Un place de barman s'est libéré, la prison l'a envoyé. Un petit bracelet au pieds, une sorte de mise en liberté, sans liberté dans un endroit loin de tout.


Code:
•<b>célébrité ☾</b> <i>Micky Ayoub</i>
(c)wanheda - ne pas reproduire




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✓ ICI DEPUIS LE : 01/12/2017
✓ CÉLÉBRITÉ : MICKY AYOUB
✓ MESSAGES : 41


MessageSujet: Re: T'aurais pas dû me provoquer avec ce petit garçon de café. - SAMUEL Dim 21 Oct - 23:34



brebis égarée

"Life"

"SAMUEL ! LES FLICS !" Tu cours à toute vitesse, tu ne sais pas où tu vas, mais tu y va à fond. S’ils t'attrapent tu es un homme mort. Un regard sur le côté, il était là à courir avec toi c'était beau, tu aurais voulu que cette course soit dans un autre contexte. Que vous couriez tous les deux vers une plage ensoleillé et pleine de liberté. Au lieu de ça tu c'est une intersection que tu atteins, deux choix s'offrent à vous, gauche/droite. Vous vous regardez, arrêtez en se demandant où aller. Un signe de tête vers la gauche et tu te mets à recourir le plus vite possible, les policiers avaient eu le temps de se rapprocher.
"Suis-moi !" tu as vu une petite ruelle sur la droite. Vous vous réfugiez dans des poubelles espérant ne pas avoir été vus. "PAR LA !" des semelles qui claquent le sol et qui passent. Vous respirez enfin. Tu te jettes sur lui et lui fait un câlin qu'il ne peut refuser. L’adrénaline est comme une drogue, elle nous fait faire n'importe quoi. Et puis là, tu l'embrasse, un baiser fougueux qu'il ne refuse toujours pas. Alors tu te demandes pourquoi tu n'as pas fait ça plus tôt. Plus rien ne semble vous arrêtez, vous êtes beau, vous êtes deux. BOOM la poubelle se renverse, le gérant du restaurant appel les flics et ils se remettent à vous poursuivre. Un coup de feu retentit, tu t’arrêtes de courir en comprenant qu'il vient de se faire avoir. Ton regard se plonge dans ses yeux et il te demande de courir "je t'aime Polo" tes yeux s'imbibent de larmes et tu te remets à courir en te forçant de ne pas laisser échapper de larmes. Un deuxième coup de feu se fait entendre. Les larmes finissent par couler, ils t’ont eu.

Aucunes affaires datant d'avant ton séjour en prison n'est avec toi. Tu n'as droit qu'à un bracelet électronique que le progrès à fait discret et que tu caches sous ton jogging. Ce jogging, que tu l’avais le jour de ton arrestation. Ça faisait déjà plusieurs courses poursuites, et il en aurait encore eu beaucoup si les flics n’avaient pas eu de flingues. Une histoire de dépendance, chimique et sentimentale. Polo c'était ce dealer que tu as commencé à côtoyer il y a 3 ans, il te vendait quelques trucs, votre relation est vite devenu ambiguë, mais tu n'as jamais osé le laisser s'accrocher à toi, tu n'avais jamais ressenti de choses pour les hommes avant lui.
Il a eu des soucis avec ses 'patrons' tu l'as aidé à trouver de l'argent, mais tu t'es salis les mains. Tu ne diras jamais pourquoi tu as été arrêté. Ici c'est un nouveau départ qui commence. Une nouvelle vie sans Polo, sans amis, sans dealer, sans toutes ces petites choses qui te rendaient la vie meilleure. Juste un travail, un salaire, une chambre, un loyer à payer. Une solitude que tu vas enfin retrouver, celle que tu avais avant.
Mère hôtesse de l’air et père steward, tu as grandi chez ta tante qui te laisser libre de tout, personne n’aime les enfants dans la famille. Libre de tomber dans un réseau de drogue et d’être privé de toutes libertés quelques années plus tard. C’est à 19 ans que tu as commencé à changer du petit ange au petit démon. Une petite amie encombrante (ta voisine de palier), qui a fini par t’utiliser pour tomber enceinte en espérant que ça te garderai près d’elle. A quoi bon avoir un gosse à 19 ans alors que tu as toute ta vie devant toi pour faire ce genre de conneries plus tard. Le petit Martin est donc naît, sans père, avec une mère qui ne connaît rien à la vie. Tu croisais parfois sa mère et le petit dans la rue, une situation particulièrement gênante, mais personne n’était au courant. Tu lui avais promis de l’aider parfois avec le petit, pour qu’elle garde la paternité secrète. A cette époque tu avais encore l’ambition de faire comme papa/maman et de voyager constamment, il te fallait une réputation respectable. Tu as eu un peu de mal à supporter ça, et elle aussi. Tu es un sentimental au fond. Alors, bizarrement tu t’es mis à coucher à droite et à gauche. Croisant les regards de la maman de Martin à chaque fois que tu ramener une fille à l’appart. Au fils du temps les projets se sont évaporés en même temps que la fumée qui sortait de tes poumons. Il te fallait de l’argent pour payer la voisine et ta nouvelle addiction qui te coûtait une petite fortune. Cocaïne, weed, tout y passait grâce à ton plan cul qui te faisait découvrir ses petites passions. Puis elle t’a amenée à des soirées, celles où tu as connu Polo. C’est là que tout à commencer à s’arrêter. 1 an que tu commençais à partir, tes 20 ans soufflés en compagnie de ce fameux blondinet et le temps s’est arrêté. Tu ne voyais passer que ses beaux yeux. Il t’a tiré vers les bas fond du marché noir. T’es entré dans ce sombre système, avec juste cette bulle d’oxygène qui était à tes côtés. Jamais avant ce jour tu n’avais osé sauter le pas. Il a fallu que quelqu’un vous gâche ce moment. Est-ce mieux pour toi ? Jusqu’où tu serais allé avec lui ? Aucune réponse à ses questions, juste une cicatrice à la cheville, la balle qui t’as touché restera sur ton corps, mais surtout dans ton cœur. Des chaussettes qui resterons montés jusqu’au mollets.
Tu arrives au haras, le seul endroit qui t’autorise à sortir. Tu devras refaire des tests pour savoir si tu es bien dans le droit chemin, comme ils aiment l’appeler ‘liberté conditionnée’. Ça risque d’être génial ; métro, boulot, dodo pendant encore quelques mois. Un gars a cédé sa place dans une boite de nuit, c’est ton nouveau boulot. T’es parents doivent être si fière de toi, enfin, ils ne t’ont plus donnés de nouvelles depuis ton séjour en prison, plus d’argent sur le compte, plus de parents. 23 ans et tu es un petit loup solitaire au pays des poneys.

(c)wanheda - ne pas reproduire




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« y a des bugs dans ma tête quand j'écrase mes cigarettes »
✓ ICI DEPUIS LE : 04/08/2014
✓ CÉLÉBRITÉ : cindy kimberly
✓ MESSAGES : 930


MessageSujet: Re: T'aurais pas dû me provoquer avec ce petit garçon de café. - SAMUEL Dim 21 Oct - 23:47

coucou monsieur beaux yeux

absolument la perfection ce gosse, c’est émouvant
go monter un squad de ce pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✓ ICI DEPUIS LE : 01/12/2017
✓ CÉLÉBRITÉ : MICKY AYOUB
✓ MESSAGES : 41


MessageSujet: Re: T'aurais pas dû me provoquer avec ce petit garçon de café. - SAMUEL Lun 22 Oct - 19:14

Coucou mademoiselle
le gang arrive plus tôt que prévu




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: T'aurais pas dû me provoquer avec ce petit garçon de café. - SAMUEL

Revenir en haut Aller en bas

T'aurais pas dû me provoquer avec ce petit garçon de café. - SAMUEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haras de la Prairie :: Tourist Office :: Welcome in the stud!-