Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

comeback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
« l'angélique petit connard pianiste »
✓ ICI DEPUIS LE : 19/08/2016
✓ CÉLÉBRITÉ : diego barrueco
✓ MESSAGES : 356


MessageSujet: comeback Ven 4 Mai - 18:21




so you think you can stone me and split in my eyes?

YEAH, YEAH I KNOW… I’M AWESOME

IDENTITÉ☾ jay nielsen

DATE & LIEU DE NAISSANCE ☾ 2 octobre 1993

ÂGE ☾ 23 ans

ORIGINES ☾ françaises × espagnoles

NATIONALITÉ ☾ française

STATUT ☾ célibataire

ORIENTATION SEXUELLE ☾ hétéro

GROUPE ☾ artists

MÉTIER ☾ barman au lampadaire

CÉLÉBRITÉ ☾ diego barrueco


------------------------------------------------
CARACTERE ☾
Jay, il est sympa, il est ouvert, il est souriant. Mais ne confondez pas, il se fout d’à peu près tout. Il cherche la beauté dans chaque personne ou chaque chose qu’il voit, et l’exprime au moyen d’un dessin, d’un poème, d’un petit griboulli. On dit de lui que c’est un artiste. Ça lui convient, mais il s’en fout de comment on l’appelle. Lui, il aime être passionné par ce qui l’intéresse, il aime avoir ses propres opinions, il aime être différent. Il n’aime pas l’injustice, et est sans doute un peu trop impulsif, prêt à combattre pour une idée ou contre une injustice sans même prendre le temps de connaître plus de détails sur la question. Jay , il aime la musique. D’ailleurs il fait de la guitare, tout les mecs en font, mais encore une fois et au cas où t’aurais compris : il s’en fout. Il aime ça, et c’est tout. Il se lie vite d’amitié, parce que les autres ils s’en fout pas, par contre. Il aime bien leurs personnalités, leurs histoires, leurs caractères, pourvu que ces personnes ne soient pas des moutons ou des gens qui font de l’injustice. La confiance, pour lui c’est réciproque. L’amour, pour lui c’est vraiment pas intéressant. Ça sert à faire des histoires, à être dépendant à l’autre. L’amour, il le peint, il l’écrit à la limite, mais il ne le rencontre pas en personne. Il se drogue, Jay. Ça lui fait ressortir des sentiments et des sensations qu’il n’aurait pas si son cerveau ne divaguait pas ailleurs. Il s’en fout de ce qu’on pense, et ça c’est vraiment Jay.

TON RAPPORT AVEC LE MONDE DU CHEVAL ☾
Et puis pour finir, Jay il aime les chevaux : ils sont beaux à dessiner. Ils sont beaux pour tout et sont fascinants. Il a tissé des liens avec lui, Électron. Un bel étalon. Il aime pas l’enfermer avec des brides ou des bouts de cuir qui s’entravent un peu partout. Pas de selle, c’est la règle pour Jay.

BEHIND THE SCREEN ☾
pseudo/prénom: ici – âge: ici – comment as-tu découvert le forum? ici – comment trouves tu le forum ? ici – premier ou deuxième compte ? ici – un dernier mot à ajouter ? THIS IS THE COMEBACK

Code:
•<b>diego barrueco ☾</b> <i>jay nielsen</i>
(c)wanheda - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« l'angélique petit connard pianiste »
✓ ICI DEPUIS LE : 19/08/2016
✓ CÉLÉBRITÉ : diego barrueco
✓ MESSAGES : 356


MessageSujet: Re: comeback Ven 4 Mai - 18:24



une petite citation pour la beauté

THIS IS THE STORY OF MY LIFE

- Oct.97 : ça y est, il est né. Paris, 2h54, fait chier il est vraiment tôt. Son père avait une mission importante pour son boulot, sa mère elle était contente. Bien que pour ces parisiens friqués, avoir un gosse n’était pas si compliqué. Nourrice jusqu’à ses trois ans la journée, nourrice la nuit quand le bébé criait, nourrice quand le bébé avait faim. Nourrice à la sortie de l’école jusqu’en CM2, vacances de luxe pour gosses de riches lors des vacances : pas vraiment de liens entre parents et fils.

- Collège : pas là en cours, pas là tout court. Toujours dans sa bulle, ses dessins et s’en fout de l’école. Les parents s’en foutent, ils ont pas le temps, ils sont pas là , ils sont pressés. Ils lui garantissent juste une vie plus que friquée, ça devrait lui suffire. Le collège, de toute façon c’est pas intéressant.

- Le lycée, c’est la cours des grands à ce qu’il paraît. Là, en l’occurrence c’est la liberté : séchage de cours, carnet de dessins rempli. Jay, il est insensible aux cours et aux vieux profs déprimants. Mais quand on cherche à le percer à jour, il est vraiment très sensible, toujours à coucher sur dessin ce qu’il perçoit, ressent, vois, admire. Il essaye de voir en chaque personne de la beauté, un petit truc. Jay, il suit pas les autres lycéens qui suivent le mouvement. Il préfère suivre ce en quoi il croit, même si c’est vachement philosophique pour son âge, et qu’il va pas la sortir en public, cette phrase. Son chemin, c’est le dessin, la drogue. Il est obligé de faire de l’équitation dans un club huppé parisien. Ça l’emmerde, toute cette discipline. Il préfère dessiner les chevaux plutôt que de les tenir entre ses mains par des mors.

- Vers ses 17 ans , un poulain arrive dans le centre, il passe son temps dans le paddock, et c’est là que le lien se tisse : Jay le dessine, le poulain vient le voir. Ce poulain lui appartient quelques temps plus tard, cadeau du directeur pour plaire aux parents. L’entrée en terminale, la drogue, la drogue, la drogue. Les soirées, les dessins. La liberté, les 18 ans, les tatouages, le piercing. Les filles, la fille, cette fille à qui il tient beaucoup, étonnamment. Cette soirée, cette drogue, cet alcool, cette fille et son amie, une voiture et un accident. Plus de fille. Décès intérieur, puis remise sur pieds, recollé en petits bouts. Puis page tournée, dessins dessinés et bien attachés dans le carnet : le deuil est fait, il sait comment faire, c’est un as des sentiments. Il sait qu’on a qu’une vie, c’est pas le moment de se morfondre, c’est déjà fait. c'était juste 2 mois, c'était pas toute sa vie cette histoire, c'était pas 50 ans. Juste 60 jours, pas de quoi devenir fou. Peut être que si, mais il ne le faut pas, devenir fou c'est dangereux.

- 19 ans, ça fout un coup. Qu’est ce que tu fous encore ici ? les parents de jay ont pas eu besoin de poser la question, il l’a posé bien avant. Il a fait son sac, bisou maman, bisou papa, à bientôt, oui ça va, non je ne vais pas me droguer, enfin je sais pas. Non je veux pas poser mes dessins. Puis il est parti , pour arriver là. Il a pris son électron bien évidemment. Sans selle, sans filet, bien évidemment, monsieur le philosophe. Il est arrivé ici, parmi les autres. Heureusement il est ouvert, joyeux, souriant au dehors, peut être plus complexe dedans.
(c)wanheda - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« l'ange »
✓ ICI DEPUIS LE : 31/12/2016
✓ CÉLÉBRITÉ : Cara lpb
✓ MESSAGES : 345


MessageSujet: Re: comeback Ven 4 Mai - 19:14

oh mon dieu, l’homme de ma vie le retour. si tu savais comme je t’aime




flm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: comeback

Revenir en haut Aller en bas

comeback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haras de la Prairie :: Tourist Office :: Welcome in the stud!-