Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Flashback] Pendaison de crémaillère de Mike

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Mikey Mouse
✓ ICI DEPUIS LE : 13/07/2016
✓ CÉLÉBRITÉ : Stephen James
✓ MESSAGES : 356


MessageSujet: [Flashback] Pendaison de crémaillère de Mike Sam 28 Oct - 17:27

10 Août 2009 –  

Tu viens de découvrir le corps de ta mère pendu à un arbre, tu es resté avec son corps pendant des heures jusqu'à ce que la police arrive. Tout le monde te tourner autours sans te toucher. Sans toucher le fils de pute que tu es devenu, Mike, au sens ‘propre’ comme au sens figuré… Quand les policiers sont arrivés tu es partis te réfugier dans ta ‘maison’, ils sont venu interroger, ils t'ont laisser là. Les morts dans les bidonvilles n'ont pas besoin d’enquête ici, c'est presque commun. Alors tu t'es posé devant son lit et tu as commencer à lui parler, commencer à pleurer en te rendant compte de ta solitude.

----------
Maman, je me souviens encore quand tu était près de moi, quand tu étais à genoux à côté de mon lit lorsque je devais dormir. Papa t’attendais dans son lit, il travaillait beaucoup je le sais, c’est pour ça qu’il ne venait pas me border. Tu me tenais la main et tu me résister un poème. J’aimais beaucoup ce moment, quand le poème été fini, tu me caresser le visage et me déposer un bisous sur le front. Je le sentais même si je dormais. Tout cela me rassurer, tu été si douce, si délicate, si attentionné. Je sais que papa travailler beaucoup, mais j’aimais l’embêter quand il était à la maison. Je l’aimais beaucoup tu sais,  autant que toi. Même si quand mamie était partie rejoindre papi, il ne passait plus beaucoup de temps avec moi. C’est pour ça que je m’occuper de lui tout le temps, je ne comprenais pas encore à cette époque que ce n’était pas des seringue prescrite par le médecins comme ceux qui s’occupe de moi quand je suis malade. Tu étais si gentille maman, même quand tu m’as dit hier que je n’étais qu’un boulet à tes yeux, je t’aimais encore. J’espère que tu as rejoint papa là haut et que tu seras bien plus heureuse qu’avec moi. Même si je ne vais pas à ton enterrement, je sais que tu m’entends puisque ton esprit n’a jamais vraiment été avec ton corps.
Repose toi bien.  
Mickael, le fils que tu as aimé

----------

Bien décidé à ne plus mettre un pieds dans les rues maudites du quartier. Même si tu allais devoir te démerder pour trouver de quoi manger. Tu t'es mis dans la salle de bain, et tu as pris les seringues, comme t'as si bien appris ton père.




∆ I’d tell you to go to hell, but I work there and don’t want to see your ugly mug every day. ∆
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Flashback] Pendaison de crémaillère de Mike

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haras de la Prairie :: La ville :: Big City-