Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

you're fucking unique baby, juste like the others ft. valoris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
« baby you're like lightning in a bottle »
✓ ICI DEPUIS LE : 04/08/2014
✓ CÉLÉBRITÉ : cindy kimberly ♥
✓ MESSAGES : 862


MessageSujet: you're fucking unique baby, juste like the others ft. valoris Dim 30 Juil - 22:12

elle est pas certaine de ce qu'elle fait, la jolie bébé romy. la brune s'est approchée des écuries, elle est là depuis hier et elle doit déjà faire semblant de s'occuper de la chose à quatre pattes qui git là, dans le box. elle l'a d'abord observé, l'air dédaigneux. mais c'est qui celui là, avec sa tête toute noire, et ses yeux énervés?  elle est pas habilité à approcher ces bêtes là, romy. elle a jamais voulu, pourquoi elle se retrouve ici, quelqu'un peut-il lui expliquer? encore virée, encore à la rue, elle n'a jamais eu d'endroit fixe où aller. la gosse, si elle avait été mélodramatique, elle aurait laissé coulé des larmes. mais venant de milady romy, ça aurait été des belles larmes nobles, des larmes de rage, de colère. mais romy, elle pleure jamais. au grand jamais.

elle affronte les choses, et elle va devoir affronter ce qui se tient devant elle. elle attrape cette chose qu'on met autour de la tête. elle doit pas avoir l'air trop quiche non plus, elle a vite fait regardé sur youtube au préalable. hors de question qu'elle grimpe là-dessus, elle sait même pas comment faire, et elle a étudié la fiche de ce fou-furieux. j-a-m-a-i-s elle ne lui posera une selle sur le dos. la brune entre dans le box, et se fait d'ores et déjà attaquer, puis l'agresseur rue un coup dans le grand box. romy, tu ne l'énerves pas, bébé. "commence pas, la vache", qu'elle lance romy en voyant les taches blanches sur l'animal. "je mors plus fort que toi, et j'ai pas le temps, tu saisis?". et voilà que l'on se demande qui est le plus hargneux des deux. elle parvient à lui mettre un licol tant bien que mal, en trente minutes. hors d'haleine, elle sort le cheval pour l'emmener marcher quelque part, elle sait pas où. elle s'en fout, merde.

il part en la traînant, elle tire, plante ses pieds, se stoppe. mais c'est quoi ce fou, encore plongé dans ses courses? elle voit du monde partout, elle baisse pas les yeux, romy. mais elle part ailleurs. elle doit être camouflée, ici. elle finit par se faire tirer jusqu'à un coin d'herbe, où il n'y personne. si, un cheval et sa cavalière qui galopent à fond. elle se surprend à les regarder quelques secondes, romy. puis elle veut virer le cheval de ce coin d'herbe, aller ailleurs. mais il la tire de plus en plus, elle finit par lâcher prise, dépassée. "light of the seven, tu m'écoutes oui ou merde?" eh bien apparemment, c'est un gros merde. bébé romy se demande comment elle va survivre là, bébé romy qui n'a connu que des dealeurs, des trafiquants, des meurtriers, des mafieux. bébé romy qui se retrouve parmi les supposés agneaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Tout feu tout flamme »
✓ ICI DEPUIS LE : 19/08/2016
✓ CÉLÉBRITÉ : Madelaine Petsch
✓ MESSAGES : 413


MessageSujet: Re: you're fucking unique baby, juste like the others ft. valoris Dim 30 Juil - 22:47


T'as pas envie de te faire chier aujourd'hui, t'as pas envie d'aller rencontrer des gens pour t'amuser et les manipuler. Non, aujourd'hui tu fous juste du mascara et un peu de rouge à lèvres, tu camoufles tes cernes de trois kilomètres et tu masques tes foutus boutons. De stress, d'acné, tu sais pas trop, on dirait que ta peau elle te pense encore adolescente et ça te fait chier. Trop de thunes passent là dedans, franchement t'en as marre. L'argent, c'est un buisiness risqué, tu te loupes tu plonges, tu le sais bien, papa il a raté. Papa, l'homme aux démons, l'homme infidèle et l'homme d'affaire, celui qui manipule, ment avec habileté. Il t'a légué ça au moins, sa façon de mentir avec grâce, sa façon de camoufler et d'embellir les choses. Maman, elle t'a amené la droiture, la franchise et la froideur d'une femme forte. Ce pourquoi tu te tiens droite, la tête haute devant ton miroir. Tu prends une grande inspiration. Les larmes sont sèches depuis plusieurs minutes, tu balayes leur trace d'un revers de main. C'est bon, c'est fini Valoris. T'es plus un gosse, tu pleures plus. De toutes façons, tu vas voir Baby aujourd'hui.
Tu réajustes ton pantalon, un pantalon basique à une dizaine d'euros, spécial été qu'ils disent. Il est marron, sobre, toi t'as plus envie de faire des fantaisies en apparence. Un dernier coup sur ton vieux t-shirt gris d'équitation, pour enlever la crasse qui s'y est installée, t'es partie. Clefs dans ta boîte de pansage. Tu l'as rangée il y a pas longtemps, t'as bien remis en place les onguents, les démêlants, les shampoings, le goudron et le produit anti insectes d'un côté, et les brosses, les cures pieds et pinceaux, ainsi que l'éponge et tout le bordel qui va avec de l'autre côté. Tes petits gants et tes lunettes sont bien rangés, repliés délicatement, avec tes chaps sur le dessus. Ton casque il est passé à ton bras et tu serres ta cravache. Elle te sert pas vraiment, Baby il te donne tout et suffit que tu lâches un peu de rênes pour qu'il accélère comme tu veux. Tu l'appelles pas "petit Barbaro" pour rien, parce que putain ce cheval c'était une légende, généreux et combattif comme pas deux. Le sourire aux lèvres, tu t'en vas vers les écuries.

Ton grand gris t'attends tranquillement dans son box. Il bouffe encore un peu, les restes de ce qu'il a eu. " Morfale va ! " Tu souris, tout en posant tes affaires. La selle et le filet, tu les as amenés au préalable. T'as tout, reste plus qu'à nettoyer et équiper le cheval, pour partir dans un galop sans fin, où vous lâchez tous vos problèmes. Tu vas pouvoir étendre tes ailes avec ton compagnon, comme t'aimes le dire. Parce que putain, tu l'aimes d'amour ton pur-sang.

Il a ce regard doux qui te fais fondre, qui brise ta carapace. Tu lui chuchotes tous tes secrets tes problèmes à voix basse, en lui passant successivement l'étrille, le bouchon, la brosse douce, l'éponge et l'époussette. Quand tu cures et graisses ses sabots, tu fais tout avec délicatesse, inspectant au passage ses membres fins et puissants. Ensuite, tu démêles ses crins, soyeux, ils sont magnifiques, ils brillent. Pendant tout ce temps, il t'observe du coin de l'oeil et toi, t'as le sourire aux lèvres, t'arrives pas à l'enlever cette putain de banane, tu sais pas pourquoi, c'est plus fort que toi.
Une fois tout ça fini, tu poses le tapis sur son dos, puis la selle. Le filet, c'est presque une banalité, les protections encore plus. Il est prêt, il se tend, il t'attend. T'attaches tes cheveux en queue de cheval basse, t'enfiles tes gants et ton casque, chaps fermées et cravache à la main, t'es prête. " Viens. On y va Baby. " Tu te retournes et tu pars, tu sais qu'il va te suivre, t'as confiance en lui.

La piste d'entraînement, elle est belle au haras. T'as pas encore eu l'occasion de trop galoper dessus, une ou deux fois le temps d'une courte séance, pas plus. Tu ressangles et grimpe en selle. Un peu de pas, cinq minutes à peu près, vous avez déjà pas mal marché en venant, parce que t'as fais des détours. Tu trottes ensuite, en levé parce qu'il faut t'échauffer toi aussi. Il a la tête haute le gamin, il a le feu au cul et tu le sens bien, il bouillonne sous la selle. Si tu lâches la pression de tes doigts sur les rênes, il part au galop. Tu le trottes pendant dix bonnes minutes, avant de commencer un premier galop.
Tu le forces à prendre un galop tranquille, tu t'assois même dans la selle. Il secoue la tête, lui il veut aller à fond, mais il faut qu'il s'échauffe pour éviter un problème grave.

Finalement, une fois que tu le sens bien, prêt, tu te mets en équilibre au galop et tu lâches la pression de tes doigts sur les rênes. Il part dans un galop rapide, avec des foulées moyennes. Toi, ça te fais un bien fou, tu souris, tu pleures de joie, putain t'es bien là. Petit à petit, tu rallonges un peu les rênes, il agrandit la foulée, il est parti. Tu galopes plusieurs tours, t'es bien, t'oublies tout tes soucis. Puis là, y a quelque chose qui t'intrigue, un cheval noir, un pur-sang ça se voit, il est libre, même s'il broute pour le moment, suffit que tu passes trop près et il se lance dans une course. Alors tu repasses au pas, même si Baby il est pas content. Tu mets pied à terre pour l'attraper par la longe. Merde, trop fort, il tire brusquement en arrière. En plus, il y a de la résistance à l'autre bout de la longe, genre celui libre normalement. Ah ouais, il y a une fille. " Désolé. Calme-toi, là... Il est à toi ? Tu devrais le tenir un peu plus fermement, sinon il va t'échapper. " Pas de sourire, c'est dit sur un ton froid. T'es étonnante, deux secondes avant t'avais la pêche et là, t'es redevenue un mur. Dans ton dos, ton gris te pousse du bout du nez, il se prend une légère pichenette sur le bout du nez, alors il relève fort la tête. Le noir, il est un peu surpris, là il a de grands yeux avec le blanc visible. Son regard se balade entre le gris bien calme, la rousse tout feu tout flamme et la mystérieuse brune - visiblement bien sombre. " Eh, là bonhomme... " Ta voix, elle est toute douce, parce que tu veux pas qu'il flippe et fasse une connerie.






Like a poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« baby you're like lightning in a bottle »
✓ ICI DEPUIS LE : 04/08/2014
✓ CÉLÉBRITÉ : cindy kimberly ♥
✓ MESSAGES : 862


MessageSujet: Re: you're fucking unique baby, juste like the others ft. valoris Mar 1 Aoû - 22:06

elle en a marre, romy. elle se laisse emmener, désespérée par ce manque d'attention du cheval. à part l'herbe qui dévore avec férocité, le noir n'exprime que de la peur. s'il était un tant soit peu intelligent, il apprendrait que montrer sa peur, c'est le premier pas vers la mort. la peur, ça se tasse au fond de soi. bébé romy, elle voudrait lâcher cette foutue corde qui la relit à la grande bête noire, et laisser l'animal aller ou bon lui semble, si possible partir loin, très loin. elle s'en fout qu'il ai été un sportif de haut niveau forcé, elle aussi elle en a pratiqué des sports romy, un en particulier, et elle n'avait pas le choix... on fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie, mais on évolue tôt ou tard.

la fille qui galopait avec son cheval gris commence à s'approcher. oh, elle aime pas ça, milady romy, qu'on vienne fouiner dans ses affaires. quand elle sent que la longe subit une pression, elle comprend pas, romy. déjà qu'elle doit trimballer cette vache avec elle, pourquoi est-ce qu'on vient tirer sur cette foutue laisse? elle ne dit rien, elle se contente de fixer silencieusement la fille à la chevelure flamboyante, jusqu'à ce que celle ci daigne dire quelque chose. romy, elle parle jamais en premier. d'une voix douce, la rousse parle au cheval. comme si il allait relever la tête et dire *ça marche ma jolie, t'en fais pas pour moi*. dans sa tête, y a comme un sourire qui se dessine. son visage reste de marbre, et elle finit par répondre à la rousse comme elle en a l'habitude, la brune manipulatrice. "je, hum. merci", elle lâche d'un air faussement souriant. elle sait pas comment exprimer ses vraies émotions, romy. elle les a trop cachées derrière sa façade imperturbable. elle fait semblant. elle ne sourirait jamais à quelqu'un d'aussi inconnu que ça. "je le laisse brouter, de toute façon il me traîne" romy, pour pas perdre la face et se trahir, elle se rapproche de la tête du cheval, et elle claque de la langue, gros clichés chopé sur les cavaliers. n'empêche que la vache relève la tête, et fait un vif et violent écart. la brune ne lâche pas prise, faut dire qu'elle est coriace. mais elle siffle une insulte pas vraiment jolie venant de la bouche d'une demoiselle. elle essaye de pas être ridicule, elle a pas demandé à ce qu'on vienne l'aider romy. la fougueuse brune lance un coup d'oeil vers la flamboyante rousse, qui ne montre aucune émotion non plus. elle regarde le cheval gris, qui a la décence de reconnaître qu'il a une cavalière, et qui s'intéresse plus à elle qu'à la nourriture. elle lâche un petit soupir.
elle ne sait pas trop quoi dire pour paraître dans son élément, bébé romy. elle connaît rien de l'équitation, et elle est en train de se faire profondément juger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Tout feu tout flamme »
✓ ICI DEPUIS LE : 19/08/2016
✓ CÉLÉBRITÉ : Madelaine Petsch
✓ MESSAGES : 413


MessageSujet: Re: you're fucking unique baby, juste like the others ft. valoris Jeu 17 Aoû - 16:03

Tu restes de marbre face à elle. Tu le vois bien, elle n'est pas habituée au contact, elle est timide. En réalité, tu te doutes bien que ce qu'il se passe, c'est qu'il y a un duel de reines, de chieuses, de filles manipulatrices imperturbables. Une partie d'échecs est engagée, tu as intérêt à bien bouger tes pions. Tous les sacrifices sont possibles. Tant que tu ne dévoiles pas ton jeu. Partie de cartes, de poker alors ? Un mélange. Celui qui gagne aux cartes bouge un pion. Celui qui perd en sacrifie un.

Elle découvre bien ses faiblesses, la brune. C'est ce qui t'effleure l'esprit. Elle ne s'y connaît pas, ou alors c'est une tortionnaire. Tu penches pour la première, on ne baisse pas les bras quand un cheval a un caractère de cochon. Tu esquisses un sourire en coin, très discret, à peine si ta joue bouge. C'est plus la position de tes lèvres qui change. "Faut pas baisser les bras aussi facilement..." Le ton compatissant, tu joues superbement bien la comédie. C'est fou, même toi, tu y croirais. "Je vais te montrer. Baby, dégage de mon aire de déplacement, t'es censé être dans mon cercle d'espace." Les mots sont fermes, durs. Le gris, il recule rien qu'à voir ton regard. On peut se dire que c'est un petit toutou, qu'il se laisse mener par le bout du nez, pourtant lui aussi il a ses périodes, ses instants où il n'en fait qu'à sa tête et balaye tout sur son passage.
Tu choppes la longe du grand noir, à voir si Romy lâche ou pas, tu t'en fous. Elle a plutôt intérêt. Tes gestes sont fermes et précis. Tu le pousses, le fait reculer, à grand renfort d'ordres à la voix. Il comprend bien vite. Puis tu lui déplaces les hanches, les épaules. Tu le pousses sur un cercle, l'arrête, le fait reculer, tu travailles son respect. Il n'ose plus bouger. "Bien. Tiens." Tu lui rends bien tranquillement son énorme Pur-Sang, pour reprendre le tien. Tu flattes l'encolure de Baby, il n'a pas bougé et tu en es bien contente. Un sourire apparaît sur ton visages. Premier écart, tu es faible avec les animaux. Tu l'efface dès que tu t'en rends compte.






Like a poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« baby you're like lightning in a bottle »
✓ ICI DEPUIS LE : 04/08/2014
✓ CÉLÉBRITÉ : cindy kimberly ♥
✓ MESSAGES : 862


MessageSujet: Re: you're fucking unique baby, juste like the others ft. valoris Dim 20 Aoû - 22:59

elle se mets à compartir, la superbe comédienne. romy quant à elle, elle regarde faire , sans un mot. elle a rien à dire, elle y connaît rien de toute façon. quand finalement la chevelure de feu lui rend sa grande bête noire, elle adopte son sourire sans âme et puis voilà qu'elle lance, la grande romy "merci" elle sait pas vraiment si elle préférait son cheval quand il broutait, ou maintenant, puisqu'il a la tête en l'air et semble immense, d'un coup. romy, elle a retenu une chose, c'est qu'elle va l'éloigner un peu de la pelouse. putain, elle fera pas ça tous les jours, elle sait pas comment elle va apprendre, il semble y avoir personne ici qui donne des cours. malgré tout, romy, elle doit rester plus ou moins secrète, histoire qu'on voit pas que la brune, elle a pas baigné dans des affaires très claires. "romy", elle se présente à la rousse, l'air de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: you're fucking unique baby, juste like the others ft. valoris

Revenir en haut Aller en bas

you're fucking unique baby, juste like the others ft. valoris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haras de la Prairie :: Horses Place :: Pôle Vitesse :: Piste d'entraînement-