Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

sweet bubblegum lips (box - bubble gun story)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
« Tout feu tout flamme »
✓ ICI DEPUIS LE : 19/08/2016
✓ CÉLÉBRITÉ : Madelaine Petsch
✓ MESSAGES : 401


MessageSujet: sweet bubblegum lips (box - bubble gun story) Jeu 20 Avr - 16:40



SWEET BUBBLEGUM LIPS
BUBBLE GUN STORY - EASON
Il est temps de se remettre à cheval, mon cher. Tu le sais bien, ton étalon a bien besoin d'une petite remise en forme, toi aussi. Eh oui, tu ne travailles pas trop en ce moment, ton job d'étalonnier te le permet, mais il faut quand même penser à monter. Si tu es venu ici, au début c'est pour monter, pas pour faire la fête et draguer de jolies personnes.

Tu t'es donc vêtu d'un t-shirt gris, tout simple, de chaussettes d'équitation et de ton pantalon effet jean, un pantalon spécialement conçu pour l'équitation, avec un effet jean pour rajouter un certain style. Tes boots et tes chaps enfilées, tu te retrouve complètement habillé, en tous cas dans la bonne tenue. D'un geste vif, tu attrapes la poignée de ta malle de pansage, puis tes clés. Tu refermes à clé la porte de ta chambre, malgré que tu aie laissé la fenêtre ouverte. Après tout, tu ne voudrais pas que le petit Oscar ou quiconque puisse s'introduire dans ta chambre et fouiller. Tu te diriges vers la porte d'entrée, enfonce la clé dans la serrure. Hop, en un tour de clé c'est ouvert, alors tu peux enfin sortir. Un dernier tour de clé et la porte et refermée comme avant, désormais tu peux vaquer à tes occupations sans soucis.
A pas lents et précis, tu descends les escaliers menant au rez-de-chausser et à l'entrée de la villa. Les escaliers peuvent être glissants, de plus tu empruntes les seuls escaliers étroits de la villa, en vieux bois grinçant. Oui, ça enlève du charme, mais tu veux être discret. Pourtant, il fait du bruit cet escalier, pas très discret. Mais il te permet au moins d'arriver d'un côté un peu dissimulé à l'entrée. En suivant un long couloir, tu accèdes enfin à la porte d'entrée de la villa. Enfin, dans ton cas, c'est plutôt la porte de sortie. Il te suffit de la pousser et te voilà dehors, à respirer l'air frais du matin. Oh oui, tu es bien matinal en cette belle journée. Il est quelque chose comme sept heures du matin. Oui, tout à fait, il est sept heures tapantes. Arriver tôt veut dire avoir un peu plus de temps pour t'occuper de ton étalon dans une ambiance fraiche, puis si tu ne perds pas trop de temps, tu pourras le travailler pendant qu'il ne fait pas encore trop chaud.

Il est vrai que le temps est plutôt chaud. Cela ne te déplait pas vraiment, mais tu sais très bien que ce n'est pas le mieux pour travailler un cheval. Alors tu as pris le taureau par les cornes, tu t'es levé tôt, tu t'es remué le popotin.

Lorsque tu arrives devant son box, il t'accueille avec un long hennissement, pendant que tu poses ta malle au sol et entre dans le box, armé d'une étrille. " Hey le chewing gum. Comment ça va mon pote ? " Un grand sourire fend ton visage en deux, tes yeux brillent d'excitation, à l'idée de poser ton arrière train sur son dos musclé. Tu dévores les courbes massives et bien formées de ton étalon, tu détailles chacun de ses muscles sans problèmes. Vous vous connaissez depuis quelques six ou cinq ans, alors oui, tu peux le décrire habilement. Il n'est pas très grand avec son mètre quarante-quatre, mais il se rachète avec sa puissance. Des muscles clairement visibles sous sa peau, démontrant une puissance typique des quarter horses. Il a une belle robe dorée et des crins blancs, enfin à l'origine ils sont blancs, car tu sais bien qu'il n'est pas très soigneux dans son aspect.

Ton étrille se promène sur tout le corps de l'étalon, il te regarde d'un oeil tendre, à moitié endormi, mâchonnant encore une partie de sa ration du matin. Tu grattouilles la base de sa queue, son endroit préféré pour les petites parties de grat-grat. Alors tu grattes, tu grattes, pendant ce temps il étend son encolure et profite, les yeux à demi clos.
Tu changes ensuite de brosse, pour prendre un bouchon. Bubble vient te quémander quelques caresses, alors tu le papouilles, tu joue avec lui. " Eh bien, tu n'as pas changé ! Toujours le même bisounours. " Tu souris et passe le bouchon d'une main assurée et rapide, ne négligeant aucun petit détail. Le passage de sangle, les membres, tu vérifies qu'il n'y a pas de petite blessure. Vu que tout est bon, que le palomino est propre et n'a pas de petit bobo, tu prends ton époussette. Hop, un coup par-ci par-là, tu frottes avec attention et la robe de ton cheval brille. Il resplendit le petit équidé. Tout sourire, tu prends ta graisse et ton cure pieds, puis tu t'actives, à curer et graisser avec le plus grand des soins les sabots de Bubble. Oui, ça brille, c'est beau, ça ne dépasse pas, mais ça te prend du temps, tu y passe généralement une bonne dizaine de minutes. Pour que tout sois parfait, pour qu'il n'y ai pas de tâche noire sur les fanons de ton étalon de luxe. Le luxe, ce n'est pourtant pas dans tes goûts, mais là, oui.
Pour pousser encore plus loin, tu t'armes de ta brosse à crin et de ton démêlant préféré, qui sent bon les fruits rouges. Pshit par-ci, pshit par-là, tu vaporise du produit sur les crins soyeux du cheval de western. Bientôt, tout est démêlé, il sent bon.

Au bout d'une toute petite heure, tu as enfin fini. Laissant ton petit bébé tout seul avec quelques friandises, que tu lui as gentiment donné, tu t'éloignes vers la sellerie. Selle filet, tapis, protections, tout est nettoyé, bien rangé.
Tu t'approches du box et tu découvres un équidé couché dans le box, mangeant goulument des friandises. Ton cerveau établit rapidement la connexion, entre le paquet de friandises à moitié vidé sur le sol, la sorte d'estomac sur pattes affalé sur la paille et la porte entre ouverte. " Merde, la porte ! Eh oui mais je pensais que tu n'étais plus un petit ventre sur pattes. Hop, à la diète ! Heureusement qu'on va bouger ton gros bide aujourd'hui. " Ton regard luit de bonheur, un regard un peu malsain, on pourrait presque croire que tu as une idée vraiment méchante en tête. Pourtant, non. Enfin, si, mais pas si méchante que ça.

Tu relèves la bête et passe un rapide coup de bouchon pour nettoyer tout ça, puis tu peux enfin seller et brider, ainsi que mettre les protections. Lui étant prêt, réveillé, il ne reste que toi. Tu déposes ton crâne dans ton casque, tu enfiles tes petits gants, car tu as les mains délicates, tu ne voudrais pas les abîmer, puis tu attrape les rênes et c'est parti.

TRAVAIL ([url=//]ici[/url])

u.c fin






Like a poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

sweet bubblegum lips (box - bubble gun story)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haras de la Prairie :: Horses Place :: Pôle Far-West :: Écuries-